Commission du verdict et de l’orientation
Objet: verdict de féliciter les non-musulmans de leurs festivités. (no: 16)

Toute louange est due à Allah. La miséricorde et les bénédictions d’Allah devraient figurer sur le sceau de tous les prophètes Muhammad Abdullah, de sa maison et de ses compagnons entiers. Pour commencer, une lettre du Secrétariat général a été transmise au comité sur le verdict et les directives de l’Union des savants africains musulmans, demandant la publication d’un verdict solide pour féliciter les non-musulmans tout au long de leurs festivités. 
Premièrement, chaque communauté a son jour férié et les festivités ne sont pas simplement une culture mondaine ordinaire, mais plutôt une question de foi et de religion, comme le montre la tradition rapportée par Āishah, du prophète, qui a déclaré: «Pour chaque communauté, il existe un festival. le jour et aujourd’hui sont les nôtres ». Les festivités propres aux juifs, aux chrétiens et aux infidèles représentent leurs faux credo paganistes. Par conséquent, il n’est pas approprié pour un musulman de s’engager dans ces activités, qu’il assiste ou assiste ni félicite. Cela repose sur les preuves suivantes:
1. «Et ceux qui ne donnent pas de faux témoignage». Plus qu’un érudit a expliqué le verset comme signifiant les festivités des non-musulmans. 
2. Thaabit bn Dahaaq a rapporté qu’un homme avait juré, à l’époque du prophète Mahomet, de tuer un chameau à Buwaanah. Le prophète a demandé ce qui suit: «Y a-t-il un sanctuaire situé sur le site». Ils ont répondu non. Il a en outre demandé: «Existe-t-il une fête célébrée au lieu Ils ont répondu non. Il a ensuite décidé: “Accomplis ton voeu”.
3. Que la participation à leurs festivités constitue une sorte d’amour sincère qui va à l’encontre des questions Q5: 51 et Q60: 1
4. De plus, il est probable que nous les imiterions et le Prophète nous a mis en garde contre cela. Il dit: “quiconque imite un peuple sera considéré parmi eux”.
Deuxièmement, Allah nous a substitué des festivités plus préférables, comme le rapportait Annas, les chrétiens avaient deux jours de fête avant l’avènement de l’islam. À l’arrivée du Prophète, il a déclaré: “Allah a substitué à votre fête deux autres festivités préférables pour vous et ce sont les jours de fête de la rupture et de l’abattage”.
Troisièmement, certaines des festivités des non-musulmans impliquent du polythéisme et de l’incrédulité flagrante, comme Noël qui est célébré tous les 25 décembre. Ce festival a été innové dans leur religion. 
Fourth, all Muslims are unanimous that the birth day and prophethood of the Prophets are big favour of Allah that deserve to be appreciated but not via adopting them as festival days. The celebration of the birthday of our Prophet is a rejected heresy let alone the heresy introduced outside our faith. 
Fifth, congratulating them over their festival day is forbidden for it implies that one is happy with it as asserted by Ibn al -Qayyim. 
Sixièmement, certaines personnes ont plaidé en faveur de l’admissibilité de saluer les non-musulmans au cours de leurs festivités avec les questions 19: 15 et 33; Q37: 79 et 118 où Allah a étendu le salut de paix à Jésus, Yahya, Ibrahim et Nuh. Également avec le contenu de la lettre de notre prophète à Hiraql où il était écrit: “que la paix soit sur ceux qui suivent la vérité”. Les arguments susmentionnés ne peuvent retenir l’eau, car ils ne sont invoqués que par un juriste non digne. Allah sait mieux. 
Publié le 30/12/12188-23 / R.Thani / 1440


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /var/www/africanulama/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *