Idée :

La création d’une Union pour les ulémas d’Afrique subsaharienne pouvant servir d’instance de référence scientifique et efficace dans les communautés africaines consolide le rôle des ulémas et les prédicateurs dans la direction de toutes les couches et catégories de la société , régularise les fatwas , agit en fonction des questions et évènements publics du continent et représente les musulmans dans les grandes rencontres : locales , régionales et internationales.

Vision :

Une instance de référence scientifique légitime en vue de la renaissance de la communauté islamique en Afrique.

Message :

Consolidation des efforts des ulémas d’Afrique et unification de leurs rangs pour la direction de la communauté musulmane conformément au programme islamique authentique.

Politiques générales :

  1. Faire du coran et de la tradition du saint Prophète, béni soit-il, l’instance de référence conformément à la compréhension des imams de droit chemin, compréhension basée sur l’islam de juste milieu ;

  2. Renforcer la dimension locale africaine de l’Union du point de vue de création et de fonctionnement avec l’existence d’une représentation effective de tous les côtés de l’Afrique.

  3. Aller vers l’autonomie et s’éloigner de la tutelle ;

  4. Etablir une relation forte avec la communauté à travers le renforcement de la position de ses membres dans les regroupements locaux ayant des orientations similaires ;

  5. Adopter un mécanisme scientifique et professionnel dans la prise des décisions, des positions et des points de vue ;

  6. Adopter une stratégie pragmatique dans la collaboration avec les organisations et institutions officielles et face aux tendances contraires ;

  7. Adopter une politique médiatique qui vient en appui au message de l’Union dans l’orientation du continent ;

  8. L’Union ouvre ses portes à toutes personnes, Homme et femme, pour le travail dans le cadre de la législation musulmane.

Objectifs:

  1. Trouver une instance de référence scientifique en matière de la prédication en vue d’orienter et de coordonner les efforts scientifiques et de prédication en Afrique.

  2. Trouver une instance islamique qui représente les musulmans du continent devant les institutions et organisations scientifiques, académiques nationales et internationales ;

  3. Renforcer les efforts des ulémas dans l’orientation et la direction des communautés africaines ;

  4. Normaliser la Fatwa sur les questions publiques en Afrique ;

  5. Renforcer la cohabitation pacifique entre les différentes visions des communautés africaines ;

  6. Ouvrir des canaux de communication et d’entraide avec d’autres regroupements islamiques au service des questions publiques des musulmans.

Moyens d’action :

  1. Coordonner les efforts scientifiques, éducatifs et de prédication en Afrique ;

  2. créer et parrainer des projets scientifiques éducatifs et de prédication ;

  3. Faire et publier des déclarations sur les questions publiques par le biais des médias ;

  4. Donner des conseils, avis et suggestions aux structures intéressées ;

  5. S’investir dans le règlement des conflits auxquels l’une des parties est musulmane ;

  6. Faire des Fatwas sur les affaires publiques et lors des événements inhabituels ;

  7. Entretenir les mosquées et former ceux qui en ont la charge)

  8. organiser des rencontres, des colloques scientifiques et de prédication, et tenir les symposiums et conférences publiques ;

  9. Organiser des séminaires de formation pour le renforcement des capacités et l’épanouissement des talents ;

  10. Créer une base des données sur l’islam en Afrique permettant de faciliter des recherches nécessaires ;

  11. Faire et publier des études et recherches ;

  12. Produire des programmes audiovisuels dans les langues officielles et populaires en Afrique ;

  13. Créer et exploiter toute de sorte de moyens de communication.

Organisation de l’Union

  1. _ Les Instances :

  1. Assemblée général ;

  2. Congrès Général ;

  3. Conseil des Secrétaires.

  1. _ Les organes d’exécution :

  1. Présidence

  2. Secrétariat Général (organe exécutif) ;

  3. Commissions Techniques et Antennes Permanentes :

  1. Commission planification et contrôle;

  2. Commission études, recherches et traduction;

  3. Commission fatwa et orientation;

  4. Commission communication et relations publiques;

  5. Commission adhésion;

  6. Commission finances;

  7. Commission éducation;

  8. Commission dialogue et bons offices.

Adhésion :

De nos jours, l’Union a enregistré l’adhésion de 187 ulémas de 42 pays  de l’Afrique subsaharienne. En outre, plusieurs autres demandes et de propositions d’adhésion sont en cours d’étude par le secrétariat général et la commission d’adhésion conformément à la procédure suivie devant ces organes.

  Le membre doit remplir les conditions suivantes :

  1. Connaître la Charia et l’actualité, et être capable d’apprécier les circonstances et situations ;

  2. Etre une personnalité d’influence dans son milieu ;

  3. Ne pas être parmi les personnes connues par la déviation.

Ressources de l’Union :

  1. Contributions annuelles  des membres

  2. Dons, legs et autres ;

  3. Investissement et le revenu de vente des publications, recherches et services que l’Union peut faire à titre onéreux ;

  4. Toutes autres ressources conformes aux principes de l’union.

Congrès constitutif :

Le congrès constitutif de l’Union s’est tenu Du 7 au 9 Cha’aban 1432H, soit du 8 au 10 juillet 2011 à Bamako, capitale du Mali en présence de 132 personnalités représentant 39 pays , dont les membres fondateurs en Afrique et les observateurs des organisations et institutions islamiques de l’extérieur d’Afrique, conduits par une délégation de l’Organisation de la Coopération Islamique . Le congrès fut placé sous le signe : «  le rôle des ulémas dans la consolidation de la paix.»  

Projets dans le cadre de plan quinquennal

  • Construire Un Siège pour l’Union

  • Un Site web dynamique et encyclopédique sur le Net

  • Une Chaîne haski sur le satellite pour l’Afrique occidentale

  • Une Chaîne en souahéli sur satellite pour l’Afrique orientale et centrale

  • Ouverture de quatre bureaux régionaux

  • Organisation de quatre conférences régionaux

  • Une Base de données générale sur tous les ulémas et institutions scientifiques en Afrique

  • Un Waqf d’investissement immobilier