Le 23/08/1440 H en date du 29 /04/2019

APPEL POUR UN RAMADAN DE PAIX

1440/2019

APPEL À UN CESSEZ-LE-FEU ET UNE TRÊVE POUR TOUTES  OPÉRATIONS BELLIGÉRANTES PENDANT LE MOIS DE RAMADAN 1440 H / 2019

Les louanges sont à Allah,

Que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur le prophète de la miséricorde, Muhammad ibn Abdullah, sur sa famille et ses compagnons.

Ceci dit, Les peuples du Sahel et de la Corne de l’Afrique en Afrique subsaharienne ont souffert et ne cessent de souffrir des conflits armés dans la zone, qui ont coûté la vie à de nombreuses personnes, détruit des biens, déplacé des centaines de milliers de personnes et conduit à l’insécurité et à l’instabilité dans le continent. Étant donné que la majorité des populations de cette région sont de religion musulmane et qu’ils se dirigent vers le mois de Ramadan, un mois sacré chez les musulmans; et pour soulager les souffrances des peuples, et ouvrir des perspectives de paix, l’Union des  Ulémas d’Afrique, composée de 46 pays de l’Afrique subsaharienne, appelle à un cessez-le-feu ainsi qu’à une trêve totale pour  toute hostilité pendant le mois béni de ramadan. Ceci, à travers les points suivants:

  • Ce présent appel va à l’endroit de toutes les factions belligérantes dans le Sahel et dans la Corne de l’Afrique, qu’elles soient issues des forces de défense et de sécurité des Etats, des forces internationales , ou des groupes armés et milices, tous confondus .

  • Le respect par toutes les factions du cessez-le-feu, et de la trêve dans les pays du Sahel et de la Corne de l’Afrique, pendant le mois sacré de Ramadan (allant du 5 mai au 4 juin 2019).

  • La participation de toutes les populations, dans leurs différentes catégories, en particulier les chefs religieux et traditionnels, à la promotion de cet appel pour engager les parties dans sa mise en œuvre.

  • Tirer profit de la trêve en ce mois béni de Ramadan pour organiser des dialogues inclusifs à tous les niveaux et discuter des moyens de résoudre les conflits et de rétablir la paix et la sécurité.

  • La mise en place de comités supérieurs regroupant les chefs religieux, coutumiers et membres de la société civile, chargés de la médiation et des bons offices visant à réconcilier les parties.

  • Donner l’occasion, au cours de cette trêve, d’engager de sérieuses négociations entre les gouvernements et les groupes armés, aux orientations différentes, pour trouver un terrain d’entente qui préserverait la vie des populations et rétablirait la paix, la sécurité et le développement dans le continent.

  • Intensifier les appels en faveur du succès de la trêve pour parvenir à une paix durable afin que les populations puissent vivre en sécurité et dans la prospérité.

 

             Secrétaire génér                                                                   Président

 

                                                             

        Dr Seydou Madibaba Sylla                                          Dr. Said Burhani Abdoullah


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /var/www/africanulama/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *